La revue du monde maritime

En kiosque

N°317 21 octobre 2020

Sommaire de la revue parue le 20 octobre 2020 :

  • LE TOUR DE LA MER NOIRE EN TROIS CARGOS
    par Louis Baumard
    Trois navires, trois ambiances ! Welcome dans le monde bigarré d’au-delà du Bosphore… Embarquez avec l’équipage sino-sri lankais du CMA-CGM Ural, puis à bord d’un brave ferry panaméen et d’un roulier aux escales hasardeuses.  
  • INVISIBLE
    photographie de Nicolas Floc’h
    Les vues photographiées par Nicolas Floc’h déjouent les stéréotypes de la photo de plongée, renouvelant la vision du paysage sous-marin. Une exposition présente ses travaux récents dans les Calanques.
  • SUR LE CHEMIN DE SAINT-JACQUES
    par Valentin Fellmann
    C’est l’histoire d’une vaquelette, un canot à bourcet lancé en 1937 à Saint-Vaast-la-Hougue. Armé par un patron de Cosqueville, puis par son fils, il navigue à la pêche jusqu’en 1979. Restauré à fond, il renaît aujourd’hui.
  • SIMENON PART EN BATEAU (1) – EN EAUX DOUCES
    par Nathalie Couilloud
    À vingt-cinq ans, Georges Simenon s’embarque sur son petit canot Ginette avec sa femme, sa maîtresse et son énorme chien. Six mois de croisière heureuse sur les canaux de France qui ont imprégné son oeuvre pour de bon.
  • L’OCÉAN, LES BÊTES ET L’HOMME
    de Anita Conti illustré par Liz Hascoët
    Décembre 1960, en mer Celtique. À bord du chalutier lorientais Deux-Amis, les hommes de l’équipage ont fait une place à une petite dame qui, sans relâche, au mépris du gros temps, étudie les prises et analyse les techniques employées pour capturer et traiter le poisson.  
  • LE CHANTIER DES BARQUES À TOULOUSE
    par Etienne Rogier
    Au bassin de radoub du pont des Demoiselles sont entretenus bateaux de service, chalands et péniches du canal du Midi. Un chantier actif et un monument historique des années 1830, en plein cœur de Toulouse.
  • SOPHIE LADAME, SUR LE VIF
    de Maud Lénée-Corrèze
    Peintre, dessinatrice voyageuse à l’âme marine, Sophie Ladame a passé ses brevets de capitaine après la découverte des voiliers traditionnels. Nous avons rencontré la nouvelle patronne du sloup Babar chez elle à Saint-Malo. 

Actualités

Articles

N°317 Réservé aux abonnés

Invisible

Depuis une dizaine d’années, l’artiste Nicolas Floc’h travaille à la représentation des habitats et du milieu sous-marin, produisant une œuvre... Lire la suite
Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Découverte

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Tout savoir
Les archives
N°317 21 octobre 2020
N°316 16 septembre 2020
N°315 5 août 2020
N°314 24 juin 2020
N°313 18 mai 2020
N°312 1 avril 2020
N°311 19 février 2020
N°310 15 janvier 2020
N°309 4 décembre 2019
N°308 16 octobre 2019
N°307 4 septembre 2019
N°306 24 juillet 2019
N°305 19 juin 2019
N°304 3 mai 2019
N°303 20 mars 2019
N°302 13 février 2019
N°301 9 janvier 2019
N°300 28 novembre 2018
N°299 19 octobre 2018
N°298 12 septembre 2018
Les anciens numéros

Besoin de trouver les anciennes revues Chasse-Marée ? Consultez nos archives et complétez votre collection

Accéder aux archives
La maison

Chasse-Marée

Une certaine manière de vivre la mer…

Depuis sa création Le Chasse-Marée n’a de cesse de se poser comme acteur de la reconquête de notre patrimoine et de notre culture maritime et fluviale grâce à des milliers d’articles publiés ans sa revue, des centaines de livres édités et diffusés, des dizaines de concours lancés et l’organisation de nombreuses fêtes et rassemblements. Le Chasse-Marée a ainsi fédéré et participé à la promotion d’un véritable mouvement culturel.

Qui sommes nous

 La revue Le Chasse-Marée : le magazine des passionnés de la mer

Depuis 1981 Le Chasse-Marée explore l’univers de la mer, des bateaux et des marins et dresse à travers sa revue éponyme un panorama du patrimoine maritime d’hier et d’aujourd’hui dans le monde. Histoire, art, charpente navale, batellerie, portraits, archéologie, pêche, marine marchande et marine de guerre, mais aussi métiers de la mer, économie des ports et techniques de travail et bien d’autres sujets encore nourrissent les sommaires des 9 numéros annuels.

Fondé par Bernard Cadoret, Le Chasse-Marée contribue activement à la sauvegarde de la mémoire des gens de mer, de leurs traditions, leurs outils et leur savoir-faire en diffusant leurs histoires et leurs connaissances. Le Chasse-Marée invente les fêtes maritimes de Douarnenez avant de créer celles de Brest en 1992. Cette même année, la revue lance le premier grand concours, Bateaux des côtes et fleuves de France : prêt de cent unités sont mises à l’eau partout dans le pays.

Installée à Douarnenez, à la pointe du Finistère, la rédaction pense, écrit, prépare, fabrique, illustre une revue aujourd’hui devenue une référence dans le domaine de la presse maritime. Aidé de nombreux contributeurs spécialisés chacun dans leur domaine, Le Chasse-Marée est une revue complète diffusée en abonnement selon plusieurs formules et en kiosque.

Chaque numéro de 92 pages vous invite au voyage. Un portfolio illustré vous ouvre sur le monde à travers un regard différent. Cinq à six articles vous transportent dans l’histoire, les fonds marins, l’aventure du large et vous voilà embarqué à bord de bateaux traditionnels, de paquebots transatlantiques et de yachts classiques. Une œuvre majeure de la littérature française est illustrée de compositions artistiques originales. Enfin, retrouvez dans chaque numéro les actualités, l’agenda de la mer et une double page sur les techniques de ce monde maritime à part qui fait toute la richesse du Chasse-Marée.

Le Chasse-Marée est aujourd’hui accessible sur internet. Chaque article est répertorié et disponible en quelques clics. Si Le Chasse-Marée demeure une revue, ses milliers de lecteurs n’hésitent pas à la qualifier aussi d’encyclopédie.