La revue du monde maritime

En kiosque

N°314 24 juin 2020

Sommaire de la revue parue le 24 juin 2020 :

  • UNE ÉCOLE POUR LA MARINE À VOILES
    par Sandrine Pierrefeu
    Le port hollandais d’Enkhuizen accueille chaque hiver les élèves d’une école unique au monde, fondée à la fin des années 1970 par les capitaines soucieux de former leur relève à bord des grands voiliers. 

 

  • BEL ESPOIR, LA RENAISSANCE
    par Nedjma Berder et Virginie de Rocquigny
    À l’Aber Wrac’h, dans le Finistère, rencontre avec les jeunes accueillis par l’association AJD, qui se forment en travaillant, ensemble, à la renaissance de la goélette à trois mâts Bel Espoir.

 

  • LA TRAVERSÉE DU MAYFLOWER
    par Guy Le Moing
    Le 25 juillet 1620, le Mayflower quittait Londres, emportant une centaine de réfugiés vers l’Amérique. Lettres et récits permettent, quatre cents ans plus tard, de retracer jour par jour cette traversée historique.

 

  • LA GOÉLETTE MORWENNA, BIJOU DE LINTON HOPE
    par Maud Lénée-Corrèze
    Morwenna, construite en 1914, a fait l’objet d’une exigeante restauration, avant de rejoindre le circuit des voiliers classiques de Méditerranée aux mains de son propriétaire, yachtman éclectique et inspiré.

 

  • UN FEU SUR LA MER
    de Louis Cozan, illustré par Frédéric Martin
    24 décembre 1968. C’est la première nuit de garde pour le jeune Louis Cozan, marin d’Ouessant qui, de retour sur son île, a décidé de se faire gardien de phare. Le vent de Suroît souffle, l’Iroise se déchaîne ; l’un des trois énormes câbles d’acier qui rigidifier la tour dressée sur le rocher de la Jument s’est rompu…

 

  • PASSEURS DE L’ÎLE AUX MOINES
    de Jean-Pierre Arcile
    Peintre de la Marine, Jean-Pierre Arcile brosse la chronique du passage entre son île et Port-Blanc, des pêcheurs qui l’ont établi dans les années 1950 aux centaines de milliers de passagers annuels transportés à présents.

 

  • LA FAMILLE GALUP
    de Gwendal Jaffry
    Les Galup sont trois frères de chantier, trois canots voile-aviron simples et pleins d’astuce, conçus par le charpentier Philippe Saint-Arroman. Entre Adour et baie de Socoa, nous les avons rencontrés dans leur pays natal.

Actualités

Articles

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

9 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

18 numéros

à partir de 120,00 €

S'abonner
Abonnement Découverte

4 numéros

29,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Tout savoir
Les archives
N°314 24 juin 2020
N°313 18 mai 2020
N°312 1 avril 2020
N°311 19 février 2020
N°310 15 janvier 2020
N°309 4 décembre 2019
N°308 16 octobre 2019
N°307 4 septembre 2019
N°306 24 juillet 2019
N°305 19 juin 2019
N°304 3 mai 2019
N°303 20 mars 2019
N°302 13 février 2019
N°301 9 janvier 2019
N°300 28 novembre 2018
N°299 19 octobre 2018
N°298 12 septembre 2018
N°297 24 juillet 2018
N°296 20 juin 2018
Chasse-Marée la revue, Eric Tabarly
N°295 3 mai 2018
Les anciens numéros

Besoin de trouver les anciennes revues Chasse-Marée ? Consultez nos archives et complétez votre collection

Accéder aux archives
La maison

Chasse-Marée

L'équipe

Une certaine manière de vivre la mer…

Depuis sa création Le Chasse-Marée n’a de cesse de se poser comme acteur de la reconquête de notre patrimoine et de notre culture maritime et fluviale grâce à des milliers d’articles publiés ans sa revue, des centaines de livres édités et diffusés, des dizaines de concours lancés et l’organisation de nombreuses fêtes et rassemblements. Le Chasse-Marée a ainsi fédéré et participé à la promotion d’un véritable mouvement culturel.

Qui sommes nous

 La revue Le Chasse-Marée : le magazine des passionnés de la mer

Depuis 1981 Le Chasse-Marée explore l’univers de la mer, des bateaux et des marins et dresse à travers sa revue éponyme un panorama du patrimoine maritime d’hier et d’aujourd’hui dans le monde. Histoire, art, charpente navale, batellerie, portraits, archéologie, pêche, marine marchande et marine de guerre, mais aussi métiers de la mer, économie des ports et techniques de travail et bien d’autres sujets encore nourrissent les sommaires des 9 numéros annuels.

Fondé par Bernard Cadoret, Le Chasse-Marée contribue activement à la sauvegarde de la mémoire des gens de mer, de leurs traditions, leurs outils et leur savoir-faire en diffusant leurs histoires et leurs connaissances. Le Chasse-Marée invente les fêtes maritimes de Douarnenez avant de créer celles de Brest en 1992. Cette même année, la revue lance le premier grand concours, Bateaux des côtes et fleuves de France : prêt de cent unités sont mises à l’eau partout dans le pays.

Installée à Douarnenez, à la pointe du Finistère, la rédaction pense, écrit, prépare, fabrique, illustre une revue aujourd’hui devenue une référence dans le domaine de la presse maritime. Aidé de nombreux contributeurs spécialisés chacun dans leur domaine, Le Chasse-Marée est une revue complète diffusée en abonnement selon plusieurs formules et en kiosque.

Chaque numéro de 92 pages vous invite au voyage. Un portfolio illustré vous ouvre sur le monde à travers un regard différent. Cinq à six articles vous transportent dans l’histoire, les fonds marins, l’aventure du large et vous voilà embarqué à bord de bateaux traditionnels, de paquebots transatlantiques et de yachts classiques. Une œuvre majeure de la littérature française est illustrée de compositions artistiques originales. Enfin, retrouvez dans chaque numéro les actualités, l’agenda de la mer et une double page sur les techniques de ce monde maritime à part qui fait toute la richesse du Chasse-Marée.

Le Chasse-Marée est aujourd’hui accessible sur internet. Chaque article est répertorié et disponible en quelques clics. Si Le Chasse-Marée demeure une revue, ses milliers de lecteurs n’hésitent pas à la qualifier aussi d’encyclopédie.