André Aversa : sa maquette de l’America

André Aversa, personnalité emblématique de la vie maritime de Sète présente sa dernière réalisation avec cette imposante maquette de l’America. Cette goélette plan James Rich Steers, sortie en 1851 des chantiers navals George Steers and Co. New York, a marqué l’histoire du yachting du XIXe siècle en remportant la première édition de la Coupe de l’America qui porte depuis son nom.

America s’inscrit dans l’apogée de la construction navale américaine, il marque le perfectionnement d’une longue lignée de goélettes-pilotes du port de New-York. La célèbre goélette noire déclencha avec cette victoire une émulation chez les architectes navals, mais aussi chez les grandes nations maritimes qui se disputent toujours le trophée enjeu d’une bataille sportive, technologique et financière.

André Aversa a exercé toute sa carrière de charpentier de marine dans son chantier naval de Sète, désormais à la retraite il réalise des maquettes de bateaux traditionnels de sa région et maintenant de voilier historique avec cette sublime réalisation de l’America.

One Reply to “André Aversa : sa maquette de l’America”

  1. Guy HAMON dit :

    Bonjour,
    J’ai une maquette de la goélette America que j’ai achetée toute faite à Pléneuf-Val André il y a 25 30 ans !!! Elle n’est surement pas aussi belle que celle-ci d’André Aversa ! (Est-elle visible ? Ou, svp ? Merci)
    Je n’ai jamais cesser d’admirer America comme d’ailleurs sa peinture : “Le schooner America” qui eut lors de la Coupe des 100 souverains ou Coupe de 100 guinées 8 mn d’avance sur Aurora le 22 Aout 1851.
    J’admire ces peintures de Tim Thompson des Voiliers de l’America’s Cup dans le superbe livre de Ranulf Rainer aux Editions Anthèses (NB: La Coupe est créée le 8 Juillet 1857 mais ne débute qu’en Aout 1870 après la guerre de sécession!) . Quelques une de ces peintures encadrées chez moi comme : en 1903 12è Coupe avec Shamrock III contre Reliance, ou en 1937 : 16è Coupe avec les Class J Endeavour II contre Ranger, … On ne se lasse jamais d’admirer ces voiliers de légende !!! J’aime aussi mes demies coques de Requins, de Dragons… Manque le Soling ou les 8 m JI (jauge 1906) comme l’Aile VI 1927 à Virginie Herriot, ou Follytwo des 8 M JI de 1909 ou 1912 ! Existent aussi les splendides 12 M JI ou, 6 M, 10 M, 15 M JI qui font aussi rêver aux Voiles de St Tropez-l’esprit Nioulargue.
    NB: Un 8 M JI par exemple a ces caractéristiques : Longueur de coque : environ 14 m — Flottaison : de 9,50 m à 9,75 m — Largeur : 2,45 m — Tirant d’eau : 2,00 m — Voilure au près : environ 80 m2 — Voilure au portant : environ 210 m2 — Déplacement : de 8,6 t à 9,2 t — Lest : de 6 t à 7t … Il y a 4 Classes Les Modernes construits après 1960 (Coupe d’ITALIE à Gênes), les Classiques avant 1960 mais modernisés(Coupe SIRADU), les Vintage reconstruits à l’identique(Coupe CARTIER de 1998) et les First Rules dessinés selon la 1ère jauge 8M de 1906 avec un gréement aurique… Superbe Superbe ces créations, bravo à ces architectes : George W. Steers architecte d’America, et d’autres architectes de génie comme Nathanaël Herreshoff (surnommé : le sorcier de Bristol), William Fife, Charles Nicholson, W. Starling Burgess, Olin J. Stephens, Sparkman & Stephens, David Boyd … Bye

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée