Un canoë en peau d’orignal

canoë en peau d'orignal, Canada

Une hache, un couteau et des aiguilles en acier ; une épinette  pour les composants en bois. Dans le nord de la Colombie-Britannique, au Canada, les le canoë traditionnel est construit en peau d’orignal. Ce savoir-faire a été mis en lumière par Gordon Eastman dans film de 1968 intitulé « HIGH, WILD, & FREE ». La vidéo proposée ici en est une adaptation.

Moose Hide Canoe ~ 1968 from Ferdy Goode on Vimeo.

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite