Le chantier des Barques du pont des Demoiselles

Revue N°317

chantier des Barques
En janvier 2020, le luxemotor de 30 mètres Kapadokya, lancé à Furnes, en Belgique, 
en 1939, entre dans la forme couverte de l’ancien chantier des Barques pour deux semaines 
de grand carénage. Ce bassin de radoub, mis 
en service en 1835, a reçu en 1843 sa belle charpente inspirée des travaux de l’architecte 
de la Renaissance Philibert de l’Orme. © L’atelier de Mad and Pat 

par Étienne Rogier - Au bord du canal du Midi, en plein cœur de Toulouse, le bassin de radoub de l’ancien « chantier des Barques » continue discrètement son activité pour l’établissement public Voies navigables de France et pour quelques artisans. Classé monument historique en 1989, ce témoin de la vie du canal a connu bien des aléas depuis sa construction dans les années 1830.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée