Revue N°328

Chasse-Marée

Sommaire de la revue 328 parue le 4 août 2022 :

  • « AUCUN PAYS N’A SU RECREÉR SON HISTOIRE COMME LA FRANCE » : ENTRETIEN YANN MAUFFRET
    Charpentier de marine depuis quarante ans au chantier du Guip, Yann Mauffret livre ici sa vision de la vie d’un grand chantier, d’un métier en perpétuelle évolution et de son avenir.

 

  • PASSER SUEZ
    par Sandrine Pierrefeu
    Le temps d’une traversée de Méditerranée en mer Rouge – une journée -, embarquez à bord de Fleur de Passion pour un passage à travers le temps, remontant jusqu’au canal des pharaons, à travers le désert et les lacs Amers, et découvrez l’épique histoire du percement du passage actuel, au XIXe siècle, par les ouvriers de Ferdinand de Lesseps.

 

  • MARIE DÉTRÉE : À LA POINTE DU FEUTRE

    Peintre officielle de la Marine, Marie Détrée nous a livré de nouveaux dessins réalisés en délaissant ses pinceaux et ses gouaches habituels, au feutre de couleur… 

 

  • TEMPÊTE DE 1930 : MÉTÉO-FRANCE REMONTE LE TEMPS
    par Jean-Yves Béquignon
    Une équipe de météorologues a reconstitué heure par heure l’effroyable tempête de septembre 1930, apportant un nouvel éclairage aux témoignages et aux journaux de bord des rescapés. 

 

  • UNE VIE SUR L’EAU : LE MONDE DES BATELIERS
    texte de Jean-Claude Raspiengeas
    Voyage sur le Rhin à bord d’un vraquier Milanko, au fil des pages du livre de Jean-Claude Raspiengeas consacre au quotidien méconnu de la batellerie. 

 

  • FOLKBOAT : UN CLASSIQUE POUR TOUS
    par Gildas Plessis
    Créé en 1942, ce voilier scandinave populaire et indémodable a fait un carton dans le monde. L’auteur, architecte naval raconte cet insolent succès et en médite les leçons.

 

  • UNE CHAMBRE À SOI : CHEZ MARIE-CLAUDE
    par Laurent Charpentier
    Navigatrice émérite, Marie-Claude s’est constituée un intérieur reflétant sa passion de l’art et de l’histoire maritime… Elle nous a accueillis au coeur de cette étonnante collection.

 

  • LES REQUINS, SEIGNEURS MENACÉS
    par Catherine Vadon
    Honorés en Océanie, il provoquent la terreur dans les cinémas et l’admiration chez les biologistes qui étudient leur évolution, leurs capacités physiques et sensorielles uniques et se désolent aujourd’hui, de voir les requins menacés par la surpêche. 
N°328 4 août 2022