Par Jean-Yves Béquignon - Les travaux d’Alain Pichon sur la tempête mémorable de septembre 1930, qui vit le naufrage de vingt-sept dundées thoniers, perdus corps et biens, et la disparition de deux cent treize marins, ont bénéficié de nouveaux outils informatiques de météorologie qui ont permis de mieux comprendre cet événement Historique. Les calculateurs de Météo-France apportent ainsi un éclairage précieux sur les conditions dantesques sobrement évoquées par les rapports de mer.