Revue N°11

Chasse-Marée

Sommaire de la revue parue en avril 1984 :

  • LES OYSTER BOATS DE FALMOUTH
    par Jean-Pierre Guillou  et Andrew Campbell
    Dans la rivière de Falmouth, l’usage du moteur a été interdit aux pêcheurs dès les années 1930, pour éviter la destruction des fonds. Grâce à la volonté des pêcheurs, cette limitation est toujours d’actualité. Une pêcherie originale d’huîtres sauvages, utilisant des voiliers traditionnels, continue ainsi de fonctionner avec une productivité réduite et des frais minimes.

 

  • UN EQUIPAGE DANS LA TEMPÊTE
    par Jean Lehédé et Emmanuel Audrain
    Jean Lehuédé est l’un des meilleurs patrons pêcheurs du Croisic. C’est aussi un merveilleux conteur. Il a confié à Émmanuel Audrain l’aventure de ces marins de Locmiquélic, au temps où les grands dundées chalutaient en hiver au large de Rochebonne.

 

  • LES CABOTEURS DE CARTERET AU XVIIIe SIECLE – P. II
    par Jean Barros
    Dans la 1e partie de cet article Jean Barros replaçait le havre de Carteret dans le contexte de l’histoire maritime du XVIIIe siècle. Il se tourne cette fois vers les gens de mer du Cotentin : maîtres, armateurs ou matelots, c’est toute la vie quotidienne des hommes du petit cabotage qui revit au travers des inventaires et des rapports de mer.

 

  • LES MOULINS-BATEAUX
    par Alain Peyronel
    Très tôt, les gens de l’eau, vivant au rythme du fleuve, ont su utiliser sa force naturelle. L’ingéniosité et la connaissance intime d’un milieu ont forgé un outil original, adapté à son environnement : le moulin-bateau. Alain Peyronel nous conte l’histoire de ces artisans libres qui broyaient le grain, pressaient le raisin, sciaient le bois des forêts voisines…

 

  • YVES BLANCHARD, MAÎTRE-POULIEUR
    Depuis près d’un siècle, un atelier de poulieurs est installé à Nantes, proche du quai de la Fosse. Yves Blanchard et ses compagnons y fabriquent toujours poulies en orme ou forgées, minahouets, épissoires, caps moutons, moques à rider nécessaires au gréement des voiliers traditionnels.
N°11 2 avril 1984