Le lancement d’un moulin-bateau sur le Pô vers 1900

Revue N°11

« Intérieur d'un moulin-bateau du Pô » - 1857. Cette peinture de Guido Carmignani (1838-1909) est un des rares documents permettant de découvrir l'aménagement d'un moulin à cette époque, et la vie dépeinte ici sous un aspect somme toute supportable du meunier à son bord ! Plusieurs détails peuvent être remarqués : la toiture arrondie soutenue par des barrots, le grand grapin sous la table, et les divers outils rangés au-dessus de la porte.
Les moulins-bateaux du Pô tiennent une place importante dans la littérature italienne d'aujourd'hui. Par les mentions qu'en fait Guareschi dans son « Don Camillo », mais plus concrètement dans le roman-fleuve (2 100 pages, trois tomes) que leur a consacré Riccardo Bacchelli. Cette œuvre, publiée de 1938 à 1940, relate l'histoire d'une famille de meuniers (sur bateau) ferrerais, les Scacerni, entre l'Empire et 1914. Bacchelli s'est informé auprès du dernier meunier du Pô, Ernani Pavani, avant que ne cesse toute activité meunière sur le fleuve en 1942. Un grand film d'Alberto Lattuada a d'ailleurs illustré, sous le même titre, « Il Molino del Pô », l'œuvre magistrale de Bacchelli, en 1948. Voici quelques extraits d'un passage consacré au lancement du moulin-bateau que Scacerni a construit avec l'aide du maître charpentier Subbia...

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée