Les Ferrière de Bordeaux : trois siècles de courtage maritime

Revue N°96

vant d'emboîter le pas à Joseph Vernet dans son tour des ports de France, Louis Garneray a été marin. Mais son talent de peintre s'affirmera pendant sa captivité sur les pontons anglais. Cette toile, exécutée depuis le quai Richelieu au début des années 1820, représente le grouillement des quais, les mar-chandises sous tentes et l'habituelle activité des allèges et filadières, ainsi que les navires au mouillage, dont un bâtiment du Nord, sans doute un koff, reconnaissable à sa poupe ronde. Cependant, la présence d'un vapeur descendant le fleuve apporte à cette scène une touche de modernisme.
Par Gilles Malot - Parmi les nombreuses professions qui constituent la vie portuaire, celle du courtier maritime est sans doute l'une des plus mal connues. A travers l'histoire du port de Bordeaux et celle de la famille Ferrière, cet article raconte trois siècles de courtage exercé par l'une des grandes dynasties bordelaises qui fondèrent la prospérité du port de la Lune.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée