Saint-Nazaire à l’heure de Mao

Revue N°262

Les Nazairiens se pressent pour saluer le départ du Yaohua, le 23 juillet 1967. On distingue des bateaux de pêche près de la criée (détruite en 1993) et les activités liées au cabotage. En haut à droite, on voit la gare maritime du bac de Mindin, qui relie les deux rives de l’estuaire avant l’ouverture du pont en 1975. © Saint-Nazaire tourisme et patrimoine

Par Hubert Chémereau - En 1965, la République populaire de Chine commande aux Chantiers de l’Atlantique un paquebot, le Yaohua. Du printemps 1966 à l’automne 1967, les ingénieurs chinois chargés du suivi de la construction vont côtoyer leurs confrères nazairiens, sous l’œil vigilant des commissaires politiques.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite