Revue N°284

Chasse-Marée

Sommaire du 284, en kiosque depuis le 22 février 2017

  • Pêcheurs d’espadon à la Réunion
    par Thibaut Vergoz
    Importée des États-Unis en 1989, la longline, une palangre de plus de 60 kilomètres servant à piéger l’espadon, est devenue l’activité majeure des pêcheurs de la Réunion.
  • Bretagne 70
    par Claude Rives
    Les ports de pêche bretons ont bien changé depuis les années soixante-dix, comme en témoignent ces photographies d’un temps où tous les bateaux étaient encore en bois, comme les caisses de marée.
  • Les chantiers Harland & Wolff
    par Georges Auzépy-Brenneur
    Collaborateur de plusieurs chantiers – Raguenault, Pitre, Tellier, Nieuport, Jouët… –, Francis Chaptois (1885-1968) y conçoit des bateaux de service, des yachts, des canots automobiles, des hydravions et même des hélices.
  • L’ivoire du pauvre
    par Philippe Urvois
    De tout temps les marins ont utilisé l’os pour réaliser des pièces d’accastillage, des maquettes ou de petits objets usuels. Rares sont ceux qui, comme Henri Rannou, perpétuent cette tradition.
  • La Valbelle réinventée à Lampaul-Plouarzel
    par Xavier Mével
    Jean-Luc Kérébel, un ancien chaudronnier de l’arsenal de Brest, a construit, avec l’aide de nombreux amis, un petit cotre à corne d’après une épave qui lui rappelait le bateau de son enfance.
N°284 22 février 2017