Francis Chaptois, le mentor d’Eugène Cornu

Revue N°284

francis chaptois cornu
En 1913, accompagnant la création, le 1er mars de cette même année, de l’Union des sociétés de rivière, Le Yacht lance son douzième concours de plans autour d’un petit yacht pour plans d’eau abrités. Avec Rigoletto (5,53 m de long, 1,55 m de large, 1,03 m de tirant d’eau, 405 kg de déplacement et 19,90 m2 de surface de voilure), Francis Chaptois se classe troisième des neuf concurrents, Alexandre Paris prenant la première place, suivi de Charles Boucard. © coll. Gérard Krebs

par Georges Ausépy-Brenneur

Francis Chaptois (1885-1968) a commencé très jeune sa carrière d’architecte naval. Employé puis dirigeant de célèbres chantiers comme Raguenault, Pitre, Tellier – où Cornu sera son apprenti –, Nieuport, Jouët, il aura aussi une importante production personnelle, particulièrement diversifiée puisqu’il concevra des voiliers, des canots automobiles, des hydravions, ou encore des hélices.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite