Revue N°235

Chasse-Marée

Sommaire de la revue parue le 9 septembre 2011 :

  • À LA MANŒUVRE DU CHARLES DE GAULLE
    par Jean-Yves Béquignon
    L’imposant porte-avions ne prend pas la mer sans d’infinies précautions. Un tel bâtiment exige une parfaite synchronisation tout au long de la chaîne de commandement, que ce soit pour les manœuvres de port ou de catapultage des avions.

 

  • GENS DE MER EN GUINÉE-BISSAU
    par Nedjma Berder
    Le photographe a noué une relation privilégiée avec les pêcheurs de l’archipel des Bijagos, qu’il présente ici avec le fruit de leur pêche.

 

  • LE CAPRICE DU VICOMTE DE DREÜILLE 
    par François Puget
    Henri de Dreüille parcourt dans les années 1850-1860 la Méditerranée, l’Atlantique et la Manche sur son yacht de 17,50 mètres, Caprice. Marin averti, il crée les premières régates à Honfleur et sera à l’origine de la naissance du Yacht-club de France.

 

  • CREOULA ET LES GOÉLETTES MORUTIÈRES
    par Paulo Santos et Luis Miguel Correira
    Deux magnifiques goélettes à quatre mâts, Creoula et Santa Maria Manuela, naviguent aujourd’hui bord à bord. Grâce à leur sauvetage, puis à leur restauration, les Portugais revivent une part importante de leur histoire maritime, celle de la Faina Maior, la grande pêche à la morue.

 

  • TARA TARI, ODYSSÉE SOLIDAIRE 
    par Florence Falvy
    Parti du Bangladesh, Corentin de Chatelperron a rallié la France à bord d’un voilier de 9 mètres. L’objectif : prouver que la fibre de verre pouvait être remplacée par un composite à base de jute. Une innovation qu’il entend promouvoir au profit des pêcheurs du Bangladesh.

 

  • JEAN-PHILIPPE MAYERAT, L’ORFÈVRE DU LÉMAN
    par Xavier Mével
    Établi à Rolle, sur les bords du lac Léman en Suisse, ce charpentier de marine cultive depuis trente ans, au gré des rencontres professionnelles, l’art de la belle ouvrage et celui de se faire des amis.
N°235 9 septembre 2011
N°235 Réservé aux abonnés

La mer

De Bernahard Kellerman, illustration de Jean-Pierre Arcile et traduction de Flora-Louise Cellier - Bernhard Kellermann séjourne quatre mois à Ouessant en... Lire la suite