Creoula & Santa Maria Manuela : deux survivants de la White Fleet

Revue N°

par Paulo Santos et Luis Miguel Correia - Creoula et Santa Maria Manuela, deux goélettes à quatre mâts, naviguent aujourd’hui bord à bord. Les Portugais, qui sillonnaient les bancs de Terre-Neuve dès le XVe siècle, revivent avec ces rescapés de la faina maior (grande pêche) un pan important de leur histoire maritime.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonner à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°318 Réservé aux abonnés

« À la ligne »

Joseph Ponthus - À la sortie de l'atelier de marée où il est employé comme intérimaire, un ouvrier « à la ligne »... Lire la suite