Sterling Hayden, l’étoile vagabonde

Revue N°308

le capitaine à la barre de Wanderer, qui donnera son nom à son autobiographie. © The Sausalito Historical Society

par Nathalie Couilloud - Aussi loin que l’on remonte dans la vie de Sterling Hayden, il semble ne jamais avoir été à sa place, sauf sur le pont d’un bateau. Star de l’âge d’or hollywoodien et stéréotype du grand blond au sourire charmeur, il était avant tout un marin. L’homme tourmenté qui incarna Johnny Guitar à l’écran est aussi l’auteur de deux remarquables livres de mer.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie et d'encadrés supplémentaires.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonner à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée