par Jean-Yves Béquignon - La piraterie, en pleine recrudescence depuis le milieu des années 2000, sévit en plusieurs points du globe, menaçant les marins, professionnels ou plaisanciers. Multiforme, elle est difficile à combattre pour les armateurs et les marins, dont les Etats ne disposent pas forcément de moyens militaires là où elle frappe. Ceux-ci se sont emparés de la question, créant des organismes de veille permanente pour aider les navires et leur permettre d’obtenir des informations sécuritaires en temps réel. Depuis 2016, le MICA Center, basé à Brest et armé par la Marine nationale, organise cette riposte.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.