Maquettes made in Seychelles

Revue N°

construction d'une maquette navale
Tandis que Cindy Henriette et Marie-France Cafrine préparent les pièce de gréement, Jean-Louis Marchesseau travaille sur la mâture du Soleil Royal. © Aurélien Brusini
par Véronique Brusini - En 1979 aux Seychelles, Jean-Louis Marchesseau fonde La Marine, un atelier de modélisme naval. Désormais entouré de huit artisans, il produit un peu plus de deux cents maquettes par an, exportées aux quatre coins du monde. Dans les senteurs de gaïac, du bois de rose ou du calice du pape naissent ici de fidèles répliques miniatures, à l'image du Soleil Royal, le dernier né de la flotille d'Anse-aux-Pins. L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Nous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d’abonnement. S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°319 Réservé aux abonnés

BLUFF par David Fauquemberg

Quand il atteint Bluff Harbour, tout au Sud de la Nouvelle-Zélande et face à l’Antarctique, « le Français » – le lecteur... Lire la suite