Revue N°70

Chasse-Marée

Sommaire de la revue parue en février 1993 :

  • CONCOURS PATRIMOINE DES CÔTES DE FRANCE
    Dans la foulée du concours “Bateaux des côtes de France”, Le Chasse-Marée lance aujourd’hui un nouveau projet culturel : après le patrimoine naviguant, le patrimoine côtier. Mémoire orale, objets, documents, sites et monuments, nous aurons trois ans pour inventorier, étudier et mettre en valeur l’ensemble de ces richesses.

 

  • LES BACS D’ARCACHON
    par F. Picamihl
    En 1902, un architecte naval bordelais, F. Picamilh, rend compte dans les colonnes de-u Yacht d’un phénomène tout à fait rare: l’apparition d’un nouveau type de voilier de travail, le bac d’Arcachon. Quatre-vingt-dix ans plus tard, voici le compte-rendu de la construction et des essais de la réplique d’un de ces bacs, le Président Pierre Mallet.

 

  • LES PEUPLES DU VENT
    par Jean-Pierre Caillé
    Après le récit de la découverte des côtes sauvages du Nord-Ouest américain par les navigateurs européens à la fin du XVIIIè siècle (Le Chasse-Marée n°60), Jean-Pierre Caillé brosse le tableau de la riche culture et des traditions maritimes des peuples indiens de cette passionnante région.

 

  • VOSS ET LE TILIKUM
    Parti pour faire le tour du monde à bord d’une pirogue haïda transformée, le patron du Tilikum rêvait d’égaler Slocum : au-delà des controverses sur sa personnalité, le capitaine Voss restera un remarquable précurseur de la navigation hauturière sur de petites embarcations, et le plus ardent défenseur de l’ancre flottante.

 

  • FRANCOIS SERGENT, ARCHITECTE NAVAL
    Dans la grande période de création des années 50-60, juste avant le début de la standardisation imposée par la construction polyester, François Sergent a marqué l’histoire de la plaisance française par l’éclectisme de son talent d’architecte.
N°70 19 février 1993