L’odyssée des radeaux Tahiti-Nui II et III

Revue N°301

© Alexandre Véron

Jean Pellissier, illustré par Alexandre Véron - En février 1958, cinq hommes quittent le Chili pour la Polynésie, via une escale au Pérou, sur le radeau en cyprès Tahiti-Nui II, qui va s’enfoncer inexorablement en cours de route. Il donnera naissance, en plein Pacifique, au Tahiti-Nui III. Éric de Bisschop, à l’origine de l’expédition, rendra son âme à Taaora, le dieu maori de la mer, sur les récifs de Rakahanga, dans les îles Cook, où le radeau finira par se jeter. Jean Pellissier y était et a livré un récit passionnant de ce périple, publié pour la première fois en 1959 et réédité par ‘Ura éditions Tahiti.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée