Les épaves de Bouliac

Revue N°54

La grande épave, une embarcation fluviale du XVIIe siècle dont la rugueuse construction laisse supposer qu'elle aurait dû être déchirée à l'issue de sa descente, comme l'étaient les courpets et argentats de Dordogne.
Par Bruno Bizot - En juin dernier, sur le chantier du futur pont qui doit enjamber la Garonne à Bouliac, une commune limitrophe de l'agglomération bordelaise, les excavatrices ont mis à jour deux épaves de bateaux anciens ainsi qu'un remblai de pierre servant probablement de quai d'accostage, le tout situé à deux cents mètres du lit actuel du fleuve. La direction départementale de l'Equipement interrompait aussitôt les travaux et alertait Bruno Bizot, le directeur des Antiquités historiques, qui mettait à profit les trois semaines de relâche accordées par l'Equipement pour procéder à une fouille systématique du site.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée