Le Pommern et les armateurs des îles d’Aland

Revue N°162

Tous les dix ans, le Pommern est envoyé en cale sèche pour être caréné. On le voit ici, en 2001, traversant la baie de Sviby en remorque pour rejoindre le chantier d'Algots, aux îles d'Aland.
Par Basil Greenhill* - Alors que les vapeurs remplacent progressivement les trois-mâts en bois du XIX, siècle, les paysans-armateurs des îles d'Aland, (entre Suède et Finlande), enrichis par le cabotage, entreprennent de les racheter Grâce à un sens consommé des affaires, ils parviennent à rentabiliser cette flotte obsolète, au point de pouvoir ensuite acquérir leurs successeurs, les grands voiliers à coque métallique qu'ils seront les derniers à exploiter. Parmi ceux-ci figure le quatre-mâts « Pommern » — propriété du fameux armement Erikson —, dont on célèbre cette année le centenaire. Il reste aujourd'hui le seul voilier de charge conservé dans son état d'origine.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite