Golden Globe 1968, un archi refait le match

Revue N°297

Golden Globe race 1968, Moitessier, Robin Knox-Johnston, Loïck Fougeron, histoire
Le ketch de Bernard Moitessier est la seule unité éprouvée dans le Grand Sud avant la course. De Tahiti à Alicante, en passant 
par le cap Horn, l’homme et le bateau ont eu 14 216 milles pour se préparer… Le vagabond des mers se désintéresse de la victoire 
qui lui est promise, mais entre dans la légende en poursuivant jusqu’à Tahiti. Une « longue route » de 37 455 milles de mer au total. © Ian Dear Archive/ppl
par Gildas Plessis - Cinquante ans après, Gildas Plessis, architecte naval et marin, passe en revue les candidats de la première course autour du monde en solitaire. Sur la ligne de départ, pas de Tabarly, pas de Chichester, mais des rêveurs, des vagabonds, des vétérans de la Navy. Et des navires pas vraiment taillés pour l’épreuve… Le challenge était-il couru d’avance ?

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie et d’encadrés supplémentaires.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonner à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée