Aimée-Hilda, le sauveteur sauvé

Revue N°273

Aimée-Hilda au départ des 24 Heures de la voile de Trégastel, en 2012, deux ans après sa seconde restauration. A l'étrave, le canot de Ploumanac'h arbore toujours la plaque de la Société centrale de sauvetage des naufragés pour laquelle il a été construit en 1949. © Association Aimée-Hilda

Par Nathalie Couilloud. Grâce à une rencontre entre Jean-Pierre Jouët et les membres de l’Association Aimée-Hilda de Ploumanac’h, en Perros-Guirec, le canot de sauvetage éponyme sera cette année au cœur du Nautic. En outre, le descendant des chantiers de Sartrouville crée une association et un prix pour distinguer ceux qui œuvrent en faveur de la préservation des unités de ce type.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie et d'encadrés supplémentaires.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite