Virginie Hériot à tire-d’Aile

Revue N°273

Virginie Hériot sur la plage arrière de sa première Ailée, ex-Aar, ex-Meteor IV, l'ancienne goélette de Guillaume II, lingue de 41 mètres.

Par Nathalie Couilloud« La mer m’a appelée, puis elle m’a gardée. C’est en ne revenant plus que je me suis trouvée. » Virginie Hériot (1890-1932) a accompli une carrière maritime exemplaire. Rayonnant sur tous les plans d’eau d’Europe à bord de ses goélettes ou de ses voiliers de course, médaillée d’or aux jeux Olympiques d’Amsterdam en 1928, cette femme au destin étonnant a elle-même façonné sa propre légende.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie et d'encadrés supplémentaires.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée