Sur les bancs de Terre-Neuve

Revue N°262

© Jean-Noël Duchemin

Illustré par Jean-Noël Duchemin - En mars 1876, l’auteur de ce récit embarque à Granville sur le terre-neuvier Élisa. Âgé de seize ans, il embauche comme « décolleur » – celui qui enlève les têtes de morue – et constate qu’il n’y a pas de place à bord pour les sentiments. Parfois « anesthésié par la douleur et par l’alcool », il raconte, des années plus tard, le dur labeur du Grand Métier, où il fut à jamais dégoûté de la pêche, mais pas de la mer.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonner à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée