Quand les Basques pêchaient en Amérique

Revue N°286

découpage dépeçage baleine labrador canada
Si le dépeçage à terre d’une baleine offre l’avantage d’être proche des fours, la découpe sur l’eau est plus simple car des palans permettent de faire tourner l’animal et le courant permet de se débarrasser de sa carcasse. Gravure extraite des Arts de la pêche de Duhamel du Monceau. ©C. Piper/Parcs Canada
par Gwendal Jaffry Au XVIe siècle, après avoir longtemps chassé la baleine sur leurs côtes, les Basques traversent l’Atlantique pour la traquer jusqu’au Labrador. Chaque été, pas moins de vingt-cinq nefs se rendent dans le détroit de Belle Isle… Une histoire que l’association Albaola fait aujourd’hui revivre en construisant la réplique d’un de ces navires, dont la découverte fera l’objet d’un second article.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée