Milo et Mélanie

Revue N°310

Tous les matins, été comme hiver, quand le temps s’y prête, Émile Philibot quitte 
le port de Doëlan, dans le Finistère, où 
il est né et où tout le monde le connaît par son surnom, « Milo ». Ici, au petit jour, 
il ramène son deuxième casier à bord 
de son canot Mélanie. © Mélanie Joubert

par André Linard - Né dans une famille de marins-pêcheurs, Émile Philibot, dit Milo, a connu une riche vie de marin. À quatre-vingt-cinq ans, il sort toujours pêcher avec Mélanie, son canot à misaine, depuis son port d’attache de Doëlan. Retour, entre deux casiers à relever, sur une vie passée au fil de l’eau.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonner à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée