Revue N°138

Chasse-Marée

Sommaire de la revue parue le 21 novembre 2000 :

  • PORT DE MARSEILLE : LE RÊVE D’UN GRAND DESSEIN 
    Aiguillonné par la concurrence des autres grands sites européens, le premier port de France est condamné à se remettre en question. Au cours des trois dernières décennies analysées dans cet article, les stratégies, les équipements, les métiers, les mentalités n’ont cessé d’évoluer, quitte à remettre en question des acquis sociaux que l’on pensait inébranlables.

 

  • LES FABRE, UNE DYNASTIER D’ARMATEURS PROVENCAUX, P. I 
    Marseille doit une part de son développement à cette famille d’armateurs dont l’origine remonte au xvie siècle et qui, après avoir pris le contrôle des Chargeurs réunis, deviendra le premier transporteur privé français du milieu du XXe siècle. Cet article couvre la période ancienne (1522-1918), avant l’abandon de la vapeur ; la suite fera l’objet d’un second volet.

 

  • JEAN KERLEAU, CHARPENTIER DE GREVE 
    Qu’il soit itinérant ou attaché à une flottille locale dénuée de chantier naval, le charpentier de grève, armé de sa seule caisse à outils, exerçait son métier à même l’estran, souvent entre deux marées. Jean Kerleau a ainsi assuré jusqu’en 1969 l’entretien des goémoniers, sabliers et borneurs de L’Armor-Pleubian, avant de consacrer sa retraite au modélisme.

 

  • LES YOLES DE L’ODET 
    Dans la foulée de la construction du Corentin, une équipe de passionnés a initié la conception d’une embarcation voile-aviron moderne, mais inspirée des canots à misaine locaux. Sept communes riveraines de l’Odet se sont laissé séduire.

 

  • LE TROISIEME CONCOURS DE PLANS DU CHASSE-MAREE 
    Chacun est invité à “plancher” sur le Moth à restrictions, histoire de revitaliser cet ancien cat-boat.

 

  • JAN DE LA GREVE, UNE ANNEXE A CLINS
    Conception et construction du bateau lauréat du concours d’annexes dans la catégorie plaisance.
N°138 21 novembre 2000