Les smogleurs de la Manche

Revue N°272

huile sur toile de Thomas Buttersworth (1768-1842) représentant un lougre contrebandier poursuivi par un cotre garde-côte anglais. © National Musuems Liverpool

Par Jacques Blanken* - Pendant trois siècles, le commerce interlope a fait la richesse de Morlaix et Roscoff. Sur les deux rivages de la Manche, les contrebandiers fraudaient à l’envi tabac pour les uns, thé et eau-de-vie pour les autres, à la barbe des douaniers. Mais l’épopée des smogleurs a engendré antant de fortunes que de malheurs.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie et d'encadrés supplémentaires.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée