Les plaisirs d’un plan Cornu : Lady Black

Revue N°46

Par Michel Lasbordes - Les passionnés du patrimoine maritime qui se sont beaucoup investis dans la renaissance des bateaux de travail, n'ont pas oublié pour autant les voiliers de plaisance classique. Ces yachts dont les qualités ne sont pas seulement d'ordre esthétique, étaient dessinés par Cornu, Sergent, Amiet, Dervin... Les plus grands s'illustraient en course, les plus petits pratiquaient la croisière côtière; chacun avait une personnalité qui faisait le bonheur de son patron. Un petit dériveur lesté comme Lady Black, s'il n'a pas été conçu — comme les unités modernes - pour des plaisanciers sybarites, est en revanche parfaitement adapté à la croisière "douce", en dehors des itinéraires fréquentés. Le faible tirant d'eau, la facilité d'échouage et la vélocité de ce plan Cornu lui ont ouvert bien des mouillages interdits aux autres. Mais n'est-ce pas surtout la paisible harmonie qui en émane dont se souviendra son propriétaire ?

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée