Les pilotes de la Gironde

Revue N°88

L'estuaire de la Gironde déroule son ruban brun sur plus de cent kilomètres, entre le Bec d'Ambès et l'embouchure. L'étroitesse du chenal parcouru par de forts courants, les îles, les bancs de sable ou de vase qui se déplacent, la brume fréquente sont autant de difficultés que rencontrent quoti-diennement les pilotes des navires fréquentant les installations du Port autonome de Bordeaux.
Par Pierre-Henri Marin et René Le Guyader - Aujourd'hui comme hier la mer remonte à Bordeaux ! Fréquenté depuis des siècles par les navires marchands, l'estuaire de la Gironde présente, dès les approches de son embouchure, bien des difficultés. Pendant longtemps, les pilotes de la région ont assiste les navigateurs avec courage et compétence, mais sui un mode individualiste qui nuisait peut-être à l'efficacité globale du service. Réorganisé après la Première Guerre mondiale, le pilotage de Gironde n'a depuis lors cessé de s'améliorer et de se moderniser. Pourtant, si les quelques dizaines de pilotés actuels utilisent désormais aussi bien les vedettes rapides que l'hélicoptère, les conditions de navigation qu'ils doivent affronter chaque jour restent encore très délicates.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite