Le salut vient du ciel 43 minutes pour sauver l’équipage du Tanio

Revue N°28

Pendant le remorquage, une Alouette III de l'Aéronavale survole l'épave. On remarque bien les structures métalliques destinées à établir des toiles pare-soleil, et qui représentaient de dangereux obstacles à la remontée des marins treuillés.
Par René Martin - En mars 1980, le pétrolier malgache "Tanio" se casse en deux au large de l'île de Batz. Le navire, en provenance d'Allemagne, se rendait en Italie avec 27500 tonnes de fuel lourd Tandis que la partie avant coule et emporte à jamais huit membres d'équipage, l'arrière, poussé par un vent de soixante nœuds, dérive vers la côte Nord de Bretagne, lorsqu'il est pris en remorque par l'Abeille-Languedoc" qui limite de justesse l'ampleur de la. nouvelle marée noire. Dans le n° 19, "Le Chasse-Marée" donnait la parole à Jean Bulot, qui commandait le remorqueur. Mais le sauvetage maritime moderne, c'est aussi, désormais, l'intervention des hélicoptères de l'Aéronavale. Les marins, réfugiés sur l'épave ne peuvent en effet être secourus sans aide extérieure. L'alerte donnée, un Super-Frelon décolle de Lanvéoc-Poulmic et se rend sur la zone du sinistre. Dans des conditions extrêmes, le sauvetage des naufragés sera tenté et réussi. Le capitaine de corvette René Martin, qui commandait l'hélicoptère, nous fait vivre ce vol très difficile, en associant à son témoignage celui des membres de son équipage.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée