Le port de Caen et ses navires : Histoire de la “Navale caennaise”

Revue N°80

Cette huile sur toile peinte par Louis Garneray dans les années 1820 représente une vue bien particulière du port de Caen. En effet, l'artiste tourne le dos à l'agglomération et au port historique situé sur l'Odon; il regarde vers l'amont et nous montre le quai de Vaucelles nouvellement érigé sur la rive gauche de l'Orne. La scène n'en est pas moins très animée et elle illustre les différents trafics dont le port était le théâtre durant la Restauration : passagers attendant le départ de la goélette du Havre, dont le gréement est soigneusement détaillé, tonneaux de cidre ou d'huile, sacs de grains qu'un débardeur mène au pesage... A cette époque les manutentions se font encore à dos d'hommes, les portefaix empruntant une simple planche de débarquement comme celle que l'on voit à l'extrême gauche du tableau. (Ccip)
A travers l'évocation d'une compagnie maritime normande, cet article brosse le portrait d'un centre de cabotage bien représentatif de l'ensemble des ports fluvio-maritimes qui ont modelé le développement urbain du littoral français. L'histoire de la Société navale caennaise se confond en effet avec celle du port de Caen dont elle a épousé les évolutions pendant un siècle et demi. Née à l'aube de l'industrialisation, son destin suivra celui des entreprises de la région. L'importation du charbon et l'exportation du minerai de fer feront sa fortune, mais la fermeture des derniers hauts fourneaux sonnera sa fin. Evoquer cette compagnie, c'est aussi raconter notre marine marchande. Comme bien d'autres armements français, la Caennaise a dû surfer sur les vagues de l'histoire, renaître des cendres laissées par deux guerres mondiales, changer son fusil d'épaule après la décolonisation, s'unir avec d'autres compagnies pour mieux ferrailler contre la concurrence étrangère, avant de rendre les armes enfin, de guerre lasse.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite