Le Chili à l’assaut du détroit de Magellan

Revue N°269

Prise de possession du détroit de Magellan, huile sur toile d’Alberto Sepúlveda Riveros conservée au Club naval de Valparaiso. Le 21 septembre 1843, l’équipage de l’Ancud fait flotter les couleurs chiliennes sur la pointe Santa Ana. © Club naval de Valparaiso

Par Sandrine Pierrefeu - En mai 1843, une goélette de l’île de Chiloé appareille en toute urgence vers la Patagonie. Armée d’une seule boussole et de quelques mauvais croquis des côtes, elle fait route au Sud, en plein hiver austral. La mission de son équipage : planter le pavillon chilien sur les rives du détroit de Magellan, avant que les royaumes d’Europe n’y établissent leurs comptoirs.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie et d'encadrés supplémentaires.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée