Par Claude et Jaqueline Briot - "Sentinelle séculaire couronnée de pavillons de diverses couleurs au moyen desquels elle s'entretient avec les navires qui demandent un abri dans le port, la tour François Ier, bâtie par le fondateur du Havre dont la statue équestre surmontait autrefois une de ses portes, en a religieusement gardé le nom; muet témoin des événements qui composent l'histoire de la cité qu'elle défend, elle est la vieille page écrite avec de la pierre, immuable quand tout change autour d'elle; seul monument qui rappelle avec force le souvenir de ses premiers jours à cette ville renouvelée, à cette ville moderne, entraînée tout entière par ce présent rapide qui absorbe toute l'activité de sa pensée !" Ce panégyrique dédié à la tour François Ier fut écrit par Joseph Morlent en 1837. Deux décennies plus tard, 16 000 Havrais (sur 74 000 !) signaient une pétition pour --stenter de sauver de la destruction cet édifice qu'ils considéraient comme le symbole de leur identité. La vieille tour sera pourtant rasée dans le cadre du plan d'agrandissement du port et cet épisode fera l'objet d'un second article.