Revue N°186

Chasse-Marée

Sommaire de la revue parue le 13 avril 2006 :

  • VOILES LATINE A SAINT-TROPEZ

    Chaque printemps, les bateaux traditionnels de Provence invitent leurs cousins du Languedoc, de Tunisie, de Sardaigne et d’Italie à venir en découdre dans le golfe de Saint-Tropez. Une occasion pour les équipages d’affûter leur gréement latin, de partager leurs cultures respectives et de faire la fête.

 

  • SAINT-TROPEZ, PLACE FORTE MARITIME

    La longue histoire des fortifications et des ouvrages portuaires de la cité provençale met en évidence l’obstination des Tropéziens à défendre leur cité contre leurs agresseurs – qu’ils viennent de la terre ou de la mer – et à mieux accueillir les navires.

 

  • CHARCOT EN ANTARCTIQUE

    Le récit palpitant de l’hivernage de l’expédition Charcot à bord du Français, en 1904, et celui du voyage effectué cent ans plus tard au même endroit par une délégation de l’Amicale des anciens du Pourquoi-Pas ? et leurs amis.

 

  • VOILES LATINES EN CROATIE

    Vivant de la pêche, de la culture des olives et de l’élevage du mouton, les habitants de l’île de Murter, dont les terres sont disséminées dans l’archipel des Kornati et sur le continent, utilisaient des bateaux à voile latine (latinsko idro) aujourd’hui motorisés. Mais le renouveau des régates traditionnelles a permis de regréer bon nombre d’anciennes unités.

 

  • ART : ANNE SMITH, CROQUEUSE DE BÂTIMENTS

    Digne héritière d’Albert Brenet, cette artiste brestoise d’origine britannique hante les cales de radoub, les quais et les passerelles, fascinée par la puissance des navires et l’ingéniosité que mettent les hommes à les construire, les entretenir et les faire naviguer.

N°186 13 avril 2006