Jean Chevalier, l’art du creux

Revue N°275

Les deux Monotypes de Chatou Quod Amo (N° 71) et Chatou Two. Le premier, de 1928, a été voilé par Jean Chevalier, qui a respecté l’habitude de l’époque de coudre des laizes perpendiculaires à la chute, contrairement au second, lancé en 2007, dont les laizes sont parallèles à la chute comme cela se pratiquait avant 1914. © Sequana/cl Charles Consoli

Par Nathalie Couilloud. Une vie entière au service des courants d'air... Telle est la carrière de Jean Chevalier, voilier établi à la Frette-sur-Seine au temps où naissait la vogue des dériveurs sur les plans d'eau parisiens. Portrait d'un homme curieux de tout ce qui vole, sur l'eau comme au ciel.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie et d'encadrés supplémentaires.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°297 Réservé aux abonnés

Face au vent

JIM LYNCH - Traduit par Jean Esch, Illustré par Lapin - Bernard, Josh, et leur petite sœur Ruby sont comme qui dirait... Lire la suite