James Wharram : le multicoque pour tous

Revue N°242

bateau multicoque sous voile
inspiré d’une pirogue double conservée en Nouvelle-Zélande, mais construit en matériau moderne, Lapita Tikopia a navigué en 2008 et 2009 sur la route des anciennes migrations polynésiennes. © Wharram Design

Par Jean-Yves Poirier - Iconoclaste, gourou, libertin, marginal… James Wharram n’a cessé tout au long de sa vie de collectionner les étiquettes que la bonne société a toujours su coller sur ceux qui la dérangent. Mais, à quatre-vingt-quatre ans révolus, il reste ce qu’il a toujours été : un homme libre.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite