Caboteurs du Morbihan

Revue N°113

Venant de Belle-Ile à lège, le Taillefer 2 remonte le golfe du Morbihan et embouque le chenal de Conleau pour rejoindre son poste de chargement à Vannes. On distingue sur son arrière l'île de Boédic et sa chapelle.
Par Gilles Millot - Progressivement supplantés par le chemin de fer, à partir des années 1860, puis éliminés par le transport routier entre les deux guerres, les navires caboteurs ne fréquentent plus guère nos ports dits secondaires. Pourtant, quelques unités motorisées continuent de desservir les îles, et Vannes conserve aujourd'hui encore les réminiscences de son ancienne vocation de port de commerce.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée