Naufragés aux îles de la Désolation

Revue N°87

Les îles de la Désolation — aujourd'hui Kerguelen — au début du xixe siède; tableau d'un artiste non identifié, coll. Mystic Seaport museum. Un groupe de navires phoquiers est au mouillage dans une baie bien abritée au pied des pics neigeux; sur un des bâtiments, on procède à la fonte des blocs de graisse. Au premier plan, une goélette franche et un petit trois-mâts barque qui se prépare à mettre une baleinière à la mer.
Par Jean-Pierre Caillé - Aussi paradoxal qu'il y paraisse nous présentons ici les aventures de John Nunn et de ses quatre compagnons sur les terres désertes et glacées de la Désolation avant même d'en avoir conté la découverte par Yves-Marie de Kerguelen, plus de cinquante ans auparavant. Mais te défi à l'ordre chronologique a ses raisons : les phoquiers et les chasseurs de baleines ont hanté ces terres australes des que leur existence a été connue. Premiers à parcourir les périlleux dédales de leurs rivages et de leurs îles, ils leur ont donné des noms qui racontent leur propre histoire, prenant la suite des découvreurs, dont les lourds vaisseaux n'avaient pu explorer d'aussi près ces rivages.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite