Un siècle de construction navale (1893-1995) : Rouen les Chantiers de Normandie

Revue N°112

• Lancement du Philippe ID le 23 novembre 1957 aux Chantiers de Normandie. Ce minéralier de l'armement Louis Dreyfus appartient à la génération d'après-guerre des cargos en tôles soudées.
Par Michel Croguennec, Fondés à Rouen dans la dynamique de la loi de 1893 sur les primes, les Chantiers de Normandie ont une histoire aussi chaotique que celle de notre marine marchande. Après avoir lancé, au tournant du siècle, quelques-uns des derniers voiliers long-courriers, ils mettent sur cale des vapeurs puis différents types de cargos à moteur. Mais aux années cinquante particulièrement euphoriques succède bientôt un chapelet de crises. Affaiblie par cette activité en dents de scie, l'entreprise doit se reconvertir, et finalement fermer ses portes après avoir donné naissance à près de cinq cents navires sur le site de Grand-Quevilly.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée