Un gentilhomme-architecte au bord du Léman : Jules de Catus (1838-1910)

Revue N°123

Avril 1894, les vernis de Lucifer sont à peine secs et ses auteurs posent pour la postérité. Le baron de Catus (en fauteuil roulant), qui a dessiné ce 1 ton-neau, est entouré du constructeur Louis Trüb (à sa droite) et de Carl Hentsch, propriétaire du yacht et président de la Société nautique de Genève.
Par Jean-Philippe Mayerat - Le baron de Catus appartient à cette génération d'aristocrates du XIX siècle pour qui l'Europe n'avait pas de frontières. Curieux de tout, et particulièrement de la construction navale - traditionnelle et de yachting, il collabore à nombre de revues maritimes et pratique l'architecture navale de manière désintéressée, en amateur éclairé. Sans être celle d'un grand créateur, son œuvre éclectique réunit quantité de plans de yachts et d'embarcations lémaniques de belle facture. On lui doit aussi deux livres techniques et une moisson d'articles témoignant d'un fougueux tempérament et surtout du souci constant de mettre la navigation à la portée de tous. C'est à ce type de passionnés, en marge des architectes connus, que l'on doit une bonne part des origines de la plaisance.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée