Un feu sur la mer

Revue N°314

Freddy Martin
© Freddy Martin

Louis Cozan, illustré par Freddy Martin - 24 décembre 1968. C’est la première nuit de garde pour le jeune Louis Cozan, marin d’Ouessant qui, de retour sur son île, a décidé de se faire gardien de phare. Le vent de Suroît souffle, l’Iroise se déchaîne ; l’un des trois énormes câbles d’acier qui rigidifient la tour dressée sur le rocher de la Jument s’est rompu… « Et c’est pour ça qu’elle bouge », comme l’a constaté, sans émotion, son collègue Fañch, avec qui il doit passer les semaines à venir. Cette nuit de Noël pas comme les autres ouvre les Mémoires de Louis Cozan, récemment reparus.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Nous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d’abonnement. S'inscrire

Comments are closed.

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°319 Réservé aux abonnés

BLUFF par David Fauquemberg

Quand il atteint Bluff Harbour, tout au Sud de la Nouvelle-Zélande et face à l’Antarctique, « le Français » – le lecteur... Lire la suite