Transmettre l’héritage

Revue N°88

L'Ecole de mer du Trégor s'est toujours efforcée de faire naviguer ses bateaux à l'ancienne, refusant de céder à la facilité du moteur dans une région pourtant pavée de mauvaises intentions. Le lougre An Durrunel — ci-dessus devant l'île Roc'har-On à la sortie du Trieux —, comme le bocq Enez Koalen (en haut) sont aussi les outils permanents d'une découverte des richesses architecturales du littoral. Et Dieu sait si le Trégor en est pourvu.
Après le formidable effort effectué en France pour reconstituer notre patrimoine navigant, notamment par le biais du concours "Bateaux des Côtes de France", après les manifestations de dimension européenne qui ont permis de le faire découvrir au grand public, le mouvement culturel maritime entre maintenant dans une seconde phase, tout aussi importante, de son développement.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite