Par Guillaume Letailleur et Fabien Clouette - Depuis près d’un an, le poulpe commun abonde sur les côtes de Bretagne Sud, qu’il avait désertées depuis les années 1960. Si les coquilles Saint-Jacques ou les ormeaux en pâtissent, pour les pêcheurs qui s’y sont convertis, l’effet d’aubaine est indéniable, car la demande internationale fait monter les cours. Les auteurs, marin pêcheur et anthropologue, sont allés à leur rencontre pour évoquer cette « invasion » de poulpes qui n’est pas une première sur nos côtes. Ces épisodes de prolifération en disent au moins aussi long sur les céphalopodes que sur les bipèdes qui les traquent.