Mariscadoras, femmes de grève

Revue N°306

Mariscadoras galicia, Mariscadoras cambados
Chacune choisit sa zone de pêche sur l’estran. Des licences, des tailles minimales et une limitation du poids des captures permettent d’éviter une surexploitation 
de ces ressources naturelles et renouvelables.© Adrián Baúlde
par Virginie de Rocquigny - Dans la région de Galice, la pêche à pied fait vivre près de huit mille personnes, dont une large majorité de femmes. Ces mariscadoras ont refusé la privatisation de leurs zones de pêche et les gèrent collectivement. Elles ont aussi amélioré leur statut et investissent des instances professionnelles auparavant réservées aux hommes. L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée