Lupimaris

Revue N°307

© Christian Stemper

par Christian Stemper  - En 2010, l’Autrichien Christian Stemper commence à photographier les anciens navires de pêche en bois et leurs patrons sur l’île de Paros. Quand il y revient en 2013, il constate que la moitié des bateaux n’existe plus : ils ont été détruits, abandonnés ou vendus aux plaisanciers. Et ceux qui restent risquent de subir le même sort, car les jeunes ne choisissent plus ce métier. Le photographe décide alors de retourner sur place avec une équipe, ce qu’il fait en 2014, pour capturer les dernières images d’une tradition millénaire en voie d’extinction. Il réunit ensuite témoignages et photos dans un livre, Lupimaris, « loups de mer », dont ces images sont extraites.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonner à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée