Les plongeurs au narguilé de Chiloé

Revue N°263

Pêcheurs de locos dans le port d’Ancud à la même époque. Les cours de ce gastéropode sont alors très élevés et l’argent facilement gagné va profondément modifier la société chilote. © Rodrigo Munoz

Par Sandrine Pierrefeu - Sur l’île de Chiloé, trois mille pêcheurs artisanaux travaillent au narguilé, une technique héritée des pieds lourds. Jusqu’à 70 mètres de fond, ils collectent les algues, les oursins et les coquillages que les marchés étrangers paient très cher.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie et d'encadrés supplémentaires.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite