À bord de Leenan-Head

Revue N°263

Par Antoine Bugeon - Construit en Écosse en 1906 pour la pêche aux harengs Leenan Head passe aujourd'hui la majeure partie de son temps sur l'Atlantique, parfois la cale chargée de quelques kilos de thé ou de sucre, à moins qu'il ne serve de camp de base à quelques alpinistes désireux de découvrir le Svalbard comme à l'été 2013. En Août de cette année-là, j'étais à bord pour ramener le Jules de Pramso à l'Aber-Wrac'h Leenan, c'est une opportunité à saisir, une chance de naviguer et de voir les choses autrement. Sur Leenan, il y a beaucoup de bricolage mais du bricolage fait pour durer. Ca a l'air d'être quelquefois le bazar, mais tout est rangé et à sa place. Leenan, c'est une odeur, celle un peu grasse des fonds, mélangée à celle du moteur et du tanin de la coque. C'est un vrai voilier qui aime les bords pas trop serrés... En cette fin d'été, nous sommes huit pour un mois et demi de mer vers la Bretagne.

[gallery link="file" columns="1" size="full" ids="5595,5594,5593"]

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonner à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée