Les Hily au Pouldu : Chronique d’un chantier traditionnel, de la pêche à la plaisance

Revue N°55

L'anse du Pouldu photographiée en 1913-1914. Remarquer le diable en haut de la grève, la Mouette, sloup des Ponts et chaussées désarmé au Pouldu en 1902 et remplacé la même année (voir Ar Vag III, p, 290) à droite, la maison du constructeur. Partout, du bois, brut ou de sciage; les troncs sont en réserve dans la vase au milieu du "trou". A gauche, le début de la ligne des yachts en hivernage, que le journal Le Yacht évoque ainsi en janvier 1913 : "Uanse du Pouldu, (trou noir en breton), en face Saint-Jean-sur-l'Elorn, ou rivière de Landerneau, est un lieu d'hivernage assez fréquenté des yachts de la région. En ce moment on y remarque : le 5 mètres Mouette, l'ancien racer Herminette, à M. Mougeat; les cotres La Belle, de Brest, et Aliette, de Landerneau; le grand cotre Marsouin, au docteur Gouin; un racer de 12 m et deux cruisers, l'un de 6 tx, l'autre de 10 environ. Le dundée Joseph et des navires langoustiers, en partie envasés, ferment parfaitement l'entrée de la petite anse." Pour une approche historique et géographique plus précise du site, voir Le Chasse-Marée n° 31, pp. 8 à 21.
Par Jean Dréo - Tout au long des côtes de France, des dizaines de petits chantiers artisanaux travaillant pour la pêche locale ont participé, à des degrés divers, au développement de la plaisance. Cette évolution amorcée parfois dès le XIXe siècle s'est surtout accélérée au lendemain de la Première Guerre mondiale, certains constructeurs passant en peu d'années de la barque de pêche quasi primitive aux gros yachts avec des moyens techniques à peu près inchangés. Le chantier Hily, du Pouldu, en rade de Brest, est très représentatif de ce type de cohabitation, qui, dans certaines régions, a donné naissance à une forme de plaisance, certes bien éloignée des prestiges du yachting de course international, mais fort attachante, et tout imprégnée encore de tradition maritime. Apparenté aux constructeurs, Jean Dréo, qui a donné ses premiers coups de godille au Pouldu, a fait appel à ses souvenirs d'enfance pour évoquer ce sujet mal connu. Signalons qu'il est aussi l'une des chevilles ouvrières du grand projet brestois : reconstruire une goélette, la Recouvrance, d'ici 1992!

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite